Interprétation de la Courbe Débit-Volume

Quand on a atteint au moins trois courbes qui sont bien soufflées et qu'au moins deux entre elles sont reproductibles, on peut interpréter la spirométrie.

Sur cette page nous traitons uniquement l'interprétation du test le plus important et des pathologies les plus importantes:

Spirométrie Normale

Une courbe débit-volume normale:

flow-volume

Une courbe volume-temps normale:

courbe_normale

Spirométrie pathoclogique

On parle d'une spirométrie pathoclogique si les valeurs de spirométrie sont trop basses. Il existe différentes manières de comparer les valeurs de spirométrie aux valeurs prédites.

L'interprétation est basée sur le meilleur CVF et le meilleur FEV1 de tous les tests reproductibles. Les autres paramètres proviennent du meilleur test de la session, il s'agit du test avec la somme la plus élevée de FEV1 + FVC.

Cela signifie que FEV1, FVC et tous les autres paramètres ne proviennent pas nécessairement du meilleur test, comme le montre l'exemple suivant:

test 1test 2test 3meilleur
CVF6.356.426.416.42
VEMS4.864.804.844.86
VEMS+CVF11.2111.2211.25 
Tiffeneau76.574.875.575.7

Pour interpréter ce test, il faut prendre le meilleur VEMS (test 1) et la meilleure CVF (test 2) et les conmparer aux valeurs prédites. Les autres paramètres (FEF2575, FEF25, FEF50,...) viennent du test avec la somme du VEMS et CVF la plus haute (test 3). Le Tiffeneau calculé est 75,7 (4.86/6.42*100), une valeur qu'on ne retrouve pas dans un test individuel!

Pourcentage des valeurs prédites

Les valeurs de spirométrie ont toujours été comparées aux valeurs prédites. Si les valeurs de spirométrie étaient inférieures à 80% des valeurs prédites, elles étaient considérées comme trop basses.

Seulement pour l'indice de Tiffeneau (VEMS/CVF * 100), on ne comparait pas le résultat aux valeurs prédites, mais une valeur fixe de 70% était considéré comme trop basse. Un Tiffeneau inférieur à 70 était considéré comme une maladie pulmonaire obstructive.

Depuis quelques années, une nouvelle façon d’interpréter est utilisée: LLN ou Lower Limits of Normal, la limite inférieure de la normale.

Limite inférieure de la normale

Depuis quelques années, une nouvelle façon d'interpréter la spirométrie est introduit: LLN ou la limite inférieure de la normale.

La valeur LLN est le cinquième centile le plus bas de la courbe gaussienne: 95% des sujets de test en bonne santé soufflent mieux que la LLN. (Cela signifie toujours un résultat faussement positif dans cinq pour cent des cas!)

La LLN est calculée pour chaque paramètre et tient compte de l'âge, du sexe, de la taille et de l'origine ethnique. Une valeur de spirométrie inférieure à LLN est considérée comme anormale. Cela s'applique également à l'indice de Tiffeneau: au lieu de la valeur fixe de 70, il existe désormais une limite inférieure par patient. Les personnes plus âgées peuvent avoir un Tiffeneau inférieur à celui des jeunes.

Z-score

Une autre façon de décrire les valeurs LLN est le Z-score. Le Z-score indique l’écart de la valeur prévue en nombre d’écarts-types statistiques. Une valeur de spirométrie est trop basse si le score Z diffère de plus de 1,64 écart-type de la valeur prédite (la valeur prédite est le centre de la courbe de Gauss). Cela correspond à LLN ou au 5ème centile le plus bas.

obstructie

L'avantage du Z-score est qu'il est possible de comparer les valeurs de différentes populations.

Syndrome Obstructif

Chez les patients avec un syndrome obstructif les petites bronches sont partiellement obstruées à cause d'une condition pathologique. Les pathologies les plus importantes sont l'asthme et la BPCO.

Un patient avec un syndrome obstructif a une courbe concave typique.

obstruction
Courbe débit-volume chez un syndrome obstructif :
la courbe est concave, DEM25-75 est trop bas, CVF est normale

L'air des hautes voies respiratoires peut être expiré sans problèmes, le DEP sera donc normal.

Après l'expiration d'air des hautes voies respiratoires, l'air sort des petites voies. Dans le cas d'un syndrome obstructif, ces voies sont partiellement obstruées, l'air sortira donc moins vite et le débit sera donc diminué. Ceci est vérifiable sur la courbe: il y a un déclin rapide après le DEP. Le VEMS et le DEM25-75 sont baissés.

Dans ce cas ci le patient a souvent une CVF normale.

Le temps expiratoire (FET) sera plus élevé: comme le volume reste égale et puisque le débit est plus bas ça prend plus de temps pour le patient pour vider ses poumons.

obstructie
Courbe volume-temps chez un syndrome obstructif:
VEMS trop bas, FET plus élevé.

Un indice de Tiffeneau (VEMS/CVF x 100) de moins de 70% est le signe d'un syndrome obstructif.

Syndrome Restrictif

Dans le syndrome restrictif le volume pulmonaire est trop bas.

Bien qu'un diagnostic exact du volume pulmonaire est impossible avec une spirométrie (le volume résiduel ne peut être mesuré avec un spiromètre) les résultats d'une spirométrie peuvent quand même suggérer un syndrome restrictif.

Comme les voies respiratoires sont normales, la courbe débit-volume a une forme normale.

restriction
Courbe débit-volume chez un syndrome restrictif:
Forme normale, CVF trop bas

Comme résultat d'une CVF diminuée, le volume est trop bas. Le DEP peut être normal mais également diminué.

Le VEMS est également diminué, l'indice de Tiffeneau par contre est normale ou même élevé.

volume-temps
Courbe volume-temps chez un syndrome restrictif :
VEMS diminué, FET normal

Syndrome Mixte

Souvent des patients montrent des signes d'un syndrome restrictif et d'un syndrome obstructif. La courbe débit-volume montre les caractéristiques des deux syndromes.

mixed
courbe débit-volume chez un syndrome mixte:
CVF, VEMS et DEM25-75 trop bas

Obstruction Pulmonaire Haute

La courbe débit-volume a une forme aplatie typique en cas d'une obstruction pulmonaire haute. Ces types d'obstructions sont beaucoup moins fréquents que les troubles ventilatoires obstructives et restrictives.

Il existe trois formes:

Obstruction Variable Extra-Thoracique

La courbe expiratoire est normale: l'obstruction extrathoracique est repoussé par la force de l'expiration.

La courbe inspiratoire est aplatie parce que l'obstruction est aspirée dans la trachée pendant l'inspiration, ce qui donne un débit diminué.

obstructionExtraThoracique

Obstruction Variable Intra-Thoracique

La courbe est complètement le contraire de celle dans l'obstruction variable extra-thoracique.

La courbe inspiratoire est normale parce que l'inspiration ouvre la trachée intra-thoracique pendant l'inspiration.

La courbe expiratoire est aplatie, comme la force de l'expiration pousse l'obstruction intra-thoracique sur la trachée.

obstructionIntraThoracique

Obstruction Fixée

Les courbes inspiratoires et expiratoires sont aplaties.

On trouve cette forme de courbe dans des sténoses trachéales (p.e. après intubation) et dans certaines tumeurs (pe. tumeur trachéale circulaire).

obstructionExtraThoracic
Forme aplatie chez une obstruction fixée (intra- ou extra-thoracique)

Asthme d'effort

Certaines personnes ne parviennent jamais à reproduire les courbes débit-volume en raison d'une mauvaise coordination ou d'une mauvaise compréhension du test. Parfois, cependant, il y a une autre raison pour laquelle les gens ne peuvent pas souffler deux mêmes courbes: l'asthme d'effort. Parfois, une crise d'asthme peut être déclenchée par des patients réactifs en raison de l'expiration forcée. Le résultat de chaque courbe FVC successive se dégrade alors avec l’aggravation de la crise d’asthme aigu. Si cela est déterminé, il est préférable d'arrêter le test.

inspanningsastma
La première courbe (rouge) semble raisonnablement normale
La seconde (noir) montre des signes de maladie pulmonaire obstructive
La troisième (bleu) encore plus
Get it on Google Play

spiroconenct